Déclaration préalable du snasub-fsu aquitaine CAPA SAENES 4 novembre 2020

Madame la rectrice,
Déjà bien limitée dans ses compétences depuis le 1er janvier 2020, nous assistons aujourd’hui à la fin des CAP telles que nous les connaissions.
Fondées à la Libération, en 1946, pour faire participer les fonctionnaires aux décisions de l’Administration, les CAP vont finir de perdre ce qui faisait l’essence même de leur raison d’exister au 1er janvier prochain.
Il s’agit pour le SNASUB-FSU d’un véritable recul en termes de qualité d’aide auprès des agents.
Ainsi, au 1er janvier 2021, l’Administration opérera seule en matière de mutation et de promotion sans aucun contrôle collectif a priori.
Demain le rôle des CAP sera limité à l’examen des décisions individuelles défavorables aux agents ; pour le reste, place sera laissée à une Administration omnipotente et opaque dans ses procédures.
Le SNASUB-FSU se bat depuis toujours pour des avancées collectives et ne peut se satisfaire du rôle auquel les instances seront reléguées.
Par ailleurs, nous regrettons une fois encore le peu de temps laissé aux organisations syndicales pour prendre connaissance des documents de cette CAPA ; en effet, nous avons reçu ceux-ci le 28 octobre pour une CAPA devant se tenir initialement le 6 novembre. Difficile dans ces conditions d’étudier les barèmes et de contacter les collègues, pour la plupart en vacances.
Le SNASUB-FSU se fait une fois encore le relais de nombreux collègues SAENES affectés sur des missions d’attachés sans en avoir les émoluments. Les collègues mesurent l’injustice à ce manque de requalification et donc de reconnaissance. Nous demandons, plus que jamais, une requalification en fonction des missions exercées réellement.
Pour le SNASUB-FSU
Sandrine GALLERAND,
Commissaire paritaire pour la CAPA des SAENES