Le SNASUB-FSU a déposé un préavis de grève pour le lundi 17 juin 2019

Ce préavis concerne tous les personnels, titulaires et non-titulaires, administratifs, ingénieurs, techniciens de recherche et de formation.
Une intersyndicale formée des organisations syndicales de l’éducation nationale SNES-FSU, SNUEP-FSU, CGT Education, SNALC, Sud éducation, et des organisations syndicales des mêmes fédérations de l’enseignement agricole et de l’enseignement privé appellent les enseignants à se mettre en grève le 17 juin. Ces syndicats soulignent que « devant le mal-être croissant des personnels, paupérisés et toujours en proie à l’austérité salariale, mis devant de graves difficultés professionnelles, le Ministre n’a jusque-là répondu que par le refus de toute discussion (…), des collègues faisant part de leurs critiques ont été victimes de rappels à l’ordre et de mesures d’intimidation ; les pressions et les méthodes de gestion autoritaires se développent. À cela s’ajoute le contexte de suppressions de postes à un moment où les effectifs augmentent dans le second degré et les attaques contre le service public d’orientation. Les inégalités d’implantation des enseignements de spécialité et des options de la réforme du lycée, les difficultés d’emploi du temps, tant pour les enseignants que pour les élèves, le rythme effréné des évaluations et un baccalauréat à valeur locale ; les familles de métiers et la promotion du tout apprentissage en voie professionnelle ; jusqu'aux incidents récents qui ont marqué Parcoursup ; les sureffectifs des classes et les suppressions de postes en collège : tout concourt à accroître les inégalités. (...) Elles appellent tous les personnels à poursuivre les actions locales, à se réunir en assemblées générales pour organiser la grève le 17 juin, premier jour des épreuves du baccalauréat, et décider des suites, pour une revalorisation des rémunérations ; le retrait des réformes des lycées et du baccalauréat ; le retrait des projets de loi « école de la confiance » et « Fonction publique. »

Dans plusieurs académies, les personnels administratifs et techniques des EPLE se voient sommés de se préparer à pallier les éventuelles absences pour les surveillances d’épreuves d’examens. Outre le fait qu’ils s’agirait là d’un surcroît de travail dans une situation où ils sont souvent déjà en situation de sous-effectifs pour assumer leurs fonctions du fait notamment des suppressions de postes de ces dernières années et de l’insuffisance de création des précédentes, ils subissent des pressions visant à les empêcher de faire acte de solidarité avec le mobilisation engagée.

Dans ce contexte, le SNASUB-FSU dépose ce préavis pour permettre aux personnels qui le souhaiteraient de cesser le travail pour faire valoir l’expression de leur solidarité et participer aux actions de mobilisation organisées le lundi 17 juin ; pour protester contre l’insuffisance de moyens, d’absence de reconnaissance de leurs qualifications et de leur concours au service public d’éducation, et la faiblesse leurs rémunérations.

Catégorie: